DRH - DÉVELOPPEMENT RHGRANDS TÉMOINS

Mentorat et emploi des jeunes, comment les entreprises peuvent s’engager ?

Retex de Thibaut Guilluy, nommé en 2020, Haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, auprès de Madame Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Comment les entreprises peuvent s’engager pour l’emploi des jeunes quand les difficultés d’insertion sur le marché du travail perdurent.

Si la ministre du Travail se félicite en décembre dernier d’un « chômage des jeunes à son plus bas niveau depuis près de quinze ans et si l’apprentissage a atteint un nouveau record “historique” avec près de 700 000 contrats en 2021 selon Thibaut Guilluy, aujourd’hui, les jeunes actifs ont 2,5 fois plus de risque d’être au chômage que leurs aînés malgré les dispositifs d’accompagnement mis en place par les gouvernements successifs.

Pour lutter contre cette grande lacune de notre système, le gouvernement fait appel aux entreprises avec plusieurs dispositifs d’aide à l’accès à l’emploi et à l’insertion professionnelle en faveur des jeunes sans emploi ni formation.

Thibaut Guilluy revient ici sur les solutions pour les jeunes en matière de formation (alternance, apprentissage, mentorat) et les dispositifs d’accompagnement pour les entreprises et ce, “en quelques clics”…

Il y a énormément de possibilité pour les entreprise de s’engager, indique Thibaut Guilluy. On a aujourd’hui 27 000 entreprises et 65 filières dans « Les entreprises s’engagent » mais la mobilisation doit aussi se porter sur le plan « 1 jeune, 1 solution »   (2 millions d’emplois créés) et le dispositif « 1 jeune, 1 mentor » qui vise à accroître le nombre de jeunes qui bénéficient, pendant leur parcours scolaire, dans leurs choix d’orientation ou en phase d’insertion professionnelle, d’un accompagnement par un mentor plus âgé (étudiant, professionnel en exercice ou jeune retraité). (100 000 mentorés en 2021 / objectif 2022 – 200 000)

Enfin en mars 2022, sera lancé le contrat d’engagement jeune qui doit accompagner tous les jeunes de moins de 26 ans sans formation ni emploi depuis plusieurs mois.

À compter du 1er mars 2022, près d’un million de jeunes qui souhaitent s’engager activement dans un parcours vers l’emploi se verront proposer par les Missions locales ou par Pôle emploi :

  • un programme intensif d’accompagnement de 15 à 20 heures par semaine minimum ;
  • avec une mise en activité systématique et régulière du jeune du premier au dernier jour, pendant une période pouvant aller jusqu’à 12 mois (et jusqu’à 18 mois sous conditions).
  • une allocation pouvant aller jusqu’à 500 euros par mois – sous condition de revenus, d’assiduité et d’acceptation des offres d’activité qu’ils recevront – pour les jeunes qui en ont besoin, c’est-à-dire des jeunes sans ressources qui ne sont pas en mesure de suivre un accompagnement exigeant tout en subvenant à leurs besoins.

Thibaut Guilluy a donc pour mission : 
- 1°. D’assurer, en lien avec les ministres intéressés, l’engagement des entreprises en faveur du déploiement du plan « 1 jeune, 1 solution » ;

Un plan qui mobilise 6,5 milliards d’euros pour accompagner vers l’emploi les 16-25 ans et qui est structuré autour de trois objectifs principaux :

  • Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle,
  • Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et les métiers d’avenir
  • Accompagner des jeunes éloignés de l’emploi en construisant 300 000 parcours d’insertion sur mesure.


- 2°. De veiller à la mobilisation des aides et des accompagnements à l’emploi en faveur des filières créatrices d’emploi et de promouvoir les innovations en la matière ; 


- 3°. D’accompagner les mesures de soutien à la mobilité dans l’emploi et de veiller à la meilleure valorisation des compétences acquises par le travail ; 


- 4°. De promouvoir les innovations sociales en faveur de l’emploi portées par les entreprises.

Il assure la coordination des acteurs en faveur du déploiement de l’initiative nationale « La France une chance, les entreprises s’engagent ». 

La communauté « Les entreprises s’engagent » fédère partout en France les entreprises qui œuvrent pour une société plus inclusive au sein de leurs territoires d’ancrage.

Convaincus que nous devons “faire ensemble” pour apporter une réponse pérenne aux grands défis sociétaux du XXIème siècle, « Les entreprises s’engagent » crée des alliances entre pouvoirs publics, acteurs de l’inclusion et entreprises pour développer notre capacité collective d’inclusion dans l’emploi et dans la société de ceux qui ont une singularité ou qui portent une fragilité à un moment donné de leur vie.

Interview réalisée par Julien Merali – General Manager du pôle IT d’Agora Managers Groupe.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page