MOBILITÉ - FLOTTE AUTO

Faire vivre le véhicule électrique : accélération du déploiement VP et VUL

Laurent Courtois reçoit Mathieu CHARPENTIER, Directeur Flotte Automobile Transport et Site Logistique chez JCDECAUX. Ensemble, ils évoquent les défis qui se posent avec la loi d’orientation des mobilités et la marche forcée vers le véhicule électrique. Comment transformer les contraintes en opportunités pour celui qui considère le verdissement des flottes comme la mobilité de demain ?

Renouvellement du parc, borne de recharge, autonomie des véhicules, formation et accompagnement, fiscalité, TCO, quel est l’avenir du véhicule “propre” chez JCDecaux qui compte une flotte d’environ 2 000 véhicules et qui permet à ses collaborateurs de rentrer chez eux avec un véhicule utilitaire léger.

La loi d’orientation des mobilités en 2019 transforme en profondeur la politique des mobilités, avec un objectif simple : des transports du quotidien à la fois plus faciles, moins coûteux et plus propres. Concernant les entreprises à la tête de plus de 100 VL (sauf pour les véhicules d’un PTAC supérieur ou égal à 2,6 t pour lesquels la date d’application a été reculée au 1er janvier 2023), la LOM (art. 77) prescrit 10 % des renouvellements annuels en VFE à partir du 1er janvier 2022. Un taux minimum qui passera à 20 % à partir du 1er janvier 2024, à 35 % à partir du 1er janvier 2027 et à 50 % à partir du 1er janvier 2030.

Interview réalisé par Laurent Courtois, General Manager Agora SUPPLY CHAIN – AUTO et MOBILITE – Agora Managers Groupe

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page